Free Julian Assange Now

JULIAN ASSANGE EST LIBRE !

Julian Assange est libre. Il a quitté la prison de haute sécurité de Belmarsh le 24 juin au matin, après y avoir passé 1901 jours. La Haute Cour de Londres lui a accordé une caution et il a été libéré dans l’après-midi à l’aéroport de Stansted, où il a pris un avion et quitté le Royaume-Uni.
C’est le résultat d’une campagne mondiale qui a rassemblé des organisateurs locaux, des militants de la liberté de la presse, des législateurs et des dirigeants de tout l’échiquier politique, jusqu’aux Nations unies. Cette campagne a ouvert la voie à une longue période de négociations avec le ministère américain de la justice, qui a débouché sur un accord qui n’a pas encore été formellement finalisé. Nous fournirons de plus amples informations dès que possible.
Après plus de cinq ans passés dans une cellule de 2 mètres sur 3, isolé 23 heures par jour, il retrouvera bientôt sa femme Stella Assange et leurs enfants, qui n’ont connu leur père que derrière les barreaux.
WikiLeaks a publié des informations inédites sur la corruption des gouvernements et les violations des droits de l’homme, obligeant les puissants à rendre compte de leurs actes. En tant que rédacteur en chef, Julian a payé sévèrement pour ces principes et pour le droit du peuple à savoir.
Alors qu’il rentre en Australie, nous remercions tous ceux qui nous ont soutenus, qui se sont battus pour nous et qui sont restés totalement engagés dans la lutte pour sa liberté.
La liberté de Julian est notre liberté.
 
Traduction du post X de Wikileaks du 25 Juin 2024

 

Depuis le 11 avril 2019, Julian Assange, un journaliste australien, est emprisonné et maintenu en isolement carcéral à la prison de Belmarsh, près de Londres, suite à une demande d’extradition des Etats-Unis.

Les Etats-Unis poursuivent le fondateur de WikiLeaks depuis 2010 à la suite de publications révélant notament des crimes de guerre commis par leurs forces armées et celles de la coalition pendant les guerres d’Afghanistan et d’Irak.
S’il était extradé, il encourrait une peine de 175 années de prison et les conditions de son incarcération seraient pires encore.

Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour le faire libérer conformément aux règles de l’État de droit.

En réalité, notre pouvoir  est considérable, car si l’opinion publique et les citoyens se mobilisent, les gouvernements seront forcés de mettre fin à cette persécution politique et contraire à leur Constitution. 

C’est en augmentant notre nombre que nous pourrons changer les choses.

Rejoignez-nous ! 

photo de julian assange bailloné avec le drapeau americain

Qui est Julian Assange ?

Julian Assange est un journaliste australien.

En 2006, il a fondé WikiLeaks, une plateforme internet permettant aux lanceurs d’alerte de déposer anonymement des documents. Comme journaliste, Julian Assange est conscient de l’importance des lanceurs d’alerte. C’est pourquoi il met en place cette plateforme, à la fois pour protéger l’anonymat des lanceurs d’alerte et  pour favoriser une meilleure information des citoyens.

Bien que n’ayant commis aucun crime ni délit, Julian Assange est détenu depuis le 11 avril 2019 dans une prison de haute sécurité, la prison de Belmarsh près de Londres.                                           

Maintenu en isolement, il y attend une décision de justice en réponse à la demande d’extradition adressée au gouvernement britannique par les États-Unis. 

Ceux-ci veulent le juger pour « espionnage », lui promettant jusqu’à 175 ans d’emprisonnement pour avoir publié en 2010 des documents jamais contestés révélant des crimes de guerre commis en Afghanistan et en Irak par les troupes des Etats-Unis et de la coalition.

 

 

« Qui Suis Je? Je me suis battu pour la liberté et j’ai été privé de toute liberté. Je me suis battu pour la liberté d’expression et on m’a refusé toute expression.Je me suis battu pour la vérité et je suis devenu l’objet de mille mensonges. »

Julian Assange 10 avril 2019

 

A PROPOS DU COMITE

Le Comité Free.Assange Belgium s’est constitué en février 2019 mais il est devenu réellement actif à partir du 11 avril 2019 après l’arrestation brutale et illégale de Julian Assange à l’ambassade d’Equateur.

Ses activités principales consistent en des rassemblements hebdomadaires :

A Bruxelles :

  • le premier lundi du mois devant l’ambassade du Royaume-Uni
  • les autres lundis du mois sur la place de la Monnaie.

A Namur :

  • le plus souvent sur la place de l’ange


Nos Actions

Rassemblements mensuels devant l’ambassade du Royaume-Uni et parfois devant l’ambassade des Etats-Unis ou  d’Australie.

Il s’agit de rassemblements revendicatifs pour rappeler notre volonté de faire libérer Assange et notre refus de son extradition. 

Rassemblements hebdomadaires sur la place de la Monnaie ou sur la place de l’Ange (ou autre place) à Namur. 

Nous cherchons à informer les personnes que nous rencontrons de cette affaire qui, bien qu’elle nous concerne tous, est très peu présentes dans les médias.  

En Australie, pays de l’initiative de cette campagne puis dans plusieurs pays, Belgique, France, Mexique…, le ruban jaune est associé à la libération de Julian Assange.

Alors qu’il rendait visite à Assange à la prison de Belmarsh pour la première fois, John Pilger, journaliste australien aussi, a décrit Assange et dit qu’il portait un brassard jaune l’identifiant comme prisonnier.

A la suite de cette description, Christine Assange, sa mère qui a proposé d’accrocher des rubans jaunes à des arbres ou des poteaux pour appeler à sa libération.  

AGIR

Nous ne pouvons rester sans agir même si face à un ennemi si puissant, nos moyens sont réduits. Nous devons agir par tous les moyens : lettres pour interpeller la presse : Il s'agit d'écrire à la presse en attirant l'attention sur l'impact que l'extradition d'Assange aux Etats-Unis aurait sur elle. Lettres pour interpeller les politiques. Selon les moments de la procédure, nous contactons les politiques pour les inviter à écrire au gouvernement britannique ou des Etats-Unis. faire signer des pétitions, distribuer de tracts. Notre rôle est surtout de faire connaître la situation d'Assange et les implications que son incarcération et la menace d'extradition ont pour le droit à l'information qui concerne tous les citoyens. N'hésitez pas à prendre contact avec notre comité. Votre soutien est essentiel.